Office de tourisme des Sablons en Pays de Nacre

Découvrir
et visiter

Préparer
votre séjour

Sortir

Séminaires
et réceptions

Parcours cyclotouristiqueCet itinéraire est le fruit du travail conjoint entre l'Office de tourisme des Sablons, la Communauté de Communes Vexin-Thelle, le Parc naturel régional du Vexin français et les Offices de tourisme de Gisors, et de Cergy-Pontoise-Porte du Vexin.

Le parcours proposé couvre une distance de 162 km pour un dénivelé cumulé de 1075 m. Il se décompose en 6 étapes que nous vous invitons à découvrir en téléchargeant le topo-guide en PDF.

Publié dans Randonnées
Mardi, 17 Avril 2012 07:44

Méru

Chef lieu de canton, la commune de Méru comprend la ville elle-même et le hameau de Lardières.

Le ru de Méru prend sa source à Lardières, traverse une partie de la ville en souterrain et coule en direction de la commune d'Esches dont il prend alors le nom.

Ce lieu était déjà occupé à l'époque néolithique avec une occupation gauloise puis gallo-romaine comme le montrent des fouilles récentes menées sur le site de la station d'épuration.

Au XVIIIème et XIXème siècles, la commune devient un centre industriel important de la tabletterie et de la nacre. A la fin du XIXème siècle, Méru porte alors le nom de "capitale de la nacre".

L'aviateur Maurice Bellonte qui a réalisé avec Dieudonné Coste la première traversée aérienne Paris-New-York est né à Méru en 1896.

  A voir

L'hôtel de ville : Dès 1790, la commune envisagea d'acquérir l'emplacement des halles pour y édifier une maison commune. Après de nombreux aléas, la première pierre de l'actuel Hôtel de Ville fut posée en 1843. Comprenant alors les halles, ces dernières furent transformées en salle pour le conseil municipal au XXème siècle. Cet édifice a été restauré en 2008 par la Communauté de Communes des Sablons dans le cadre de son Opération Patrimoine.

La maison Mullot : A la Révolution Française, le curé Mullot fut l’un des premiers prêtres constitutionnels. Il donna, de son vivant, le presbytère à la municipalité qui l’utilisa comme première maison commune. Ce bâtiment a accueilli en 1907 l’exposition des Arts Industriels et Décoratifs qui avait pour but de mettre en valeur les savoir-faire des artisans et des industries des environs.

L'église Saint-Lucien : Agrandie et transformée au cours des siècles, l’église Saint-Lucien est un édifice au plan assez complexe. On peut encore voir des traces du bâtiment roman au niveau du clocher, le chœur date du XIIIème siècle. La première altération de son plan est l’ajout au XIV-XVème siècles d’une chapelle seigneuriale, au nord du chœur. Mais c’est au XVIème siècle, que l’église va être profondément transformée, la nef étant alors flanquée de bas-côtés.

Diaporama :

1

Magnifique "mise au tombeau" sépulcre de Ferry d'Aumont, seigneur de Méru au début du XVIème siècle, composée d'un groupe de statues polychromes grandeur nature.

2

Exceptionnel médaillon du XVIème siècle représentant Saint-Côme et Saint-Damien.

3

Cette Piéta du XVIème sièclenous touche encore aujourd’hui par le réalisme du visage évoquant la douleur d’une mère.


Tour des Conti : Seul vestige de l'enceinte de l'ancien château. Ce château d'origine médiévale fut détruit lors de la révolte de la Jacquerie, reconstruit puis à nouveau démantelé par Richelieu, il a brûlé en 1751. Un rendez-vous de chasse fut reconstruit à sa place, par Louis François de Bourbon Conti. Le 1er thermidor de l'an VII (19 juillet 1799), il fut vendu comme bien national.
On peut voir taillé dans la pierre le blason du comte de Provence, futur Louis XVIII, qui racheta le domaine de Méru au dernier Conti qui était totalement ruiné.

L'Eglise Notre Dame : Eglise située dans le hameau de Lardières. Construite avec les matériaux du pays, la brique et le silex, sa datation reste difficile. La base du clocher, partie la plus ancienne doit dater du XIIème siècle.

Le Musée de la Nacre et de la Tabletterie : Installé dans une usine du XIXème siècle inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, ce musée vous propose de revivre les riches heures de l'industrie nacrière de Méru et ses environ (cliquez ici pour voir le site internet du musée).

Publié dans Communes
Mardi, 17 Avril 2012 07:42

Hénonville

Située au pied d’une falaise boisée, cette commune fait partie du site inscrit du Vexin français. Hénonville est surtout connu pour son château.

  A voir

L'église de la Trinité : Mélange de nombreuses époques, cet édifice est difficile à appréhender. La nef du XIème siècle s’est vue ajouter un bas-côté au XIVème. Après le XVIème siècle et les désastres de la Guerre de Cent ans, de nombreuses transformations seront de nouveau apportées à cet édifice et le style Renaissance s’impose partout.

Diaporama :

1

Etonnante chaire à roulettes du XVIIIème siècle.

2

Dans la partie haute du contrefort le plus à droite, on peut voir la marque du tâcheron tailleur de pierre (une hache emmanchée).

Calvaire : Situé devant l’entrée principale de l’église, ce joli calvaire de pierre, classé depuis 1922, date du XIVème siècle.

Le château : difficile de passer à côté de ce majestueux château, restauré par la Communauté de Communes. A l’origine, forteresse médiévale démolie sous la Jacquerie, les tours d’angles sont du XVIème siècle, le bâtiment principal est lui du XVIIIème siècle. Il est aujourd’hui proposé à la location pour des séminaires et des cérémonies, cliquez ici pour en savoir plus.

 

Publié dans Communes
Mardi, 17 Avril 2012 07:41

Corbeil-Cerf

Il est difficile de connaître l’origine de ce village même si le patronyme Corbeil témoigne de l’ancienneté de ce lieu. Appelé Colleberium essartus en 1210, il était situé à l’époque au cœur de la forêt de Thelle. Le chemin de la Reine blanche menant jusqu’La-Neuville-Aumont, est tracé sur l’ancienne voie romaine qui relie Pontoise à Beauvais.   A voir

Eglise Sainte-Honorine : Située en bordure du parc du château, cette église date du XVIème siècle. Construite à une époque charnière, on remarque dans cette église des éléments du gothique finissant, comme les fenêtres du chœur, mais aussi des éléments Renaissance comme les arcades du porche et de la chapelle. Les murs sont élevés dans un mélange de moellons et de silex, la pierre de taille, rare dans le Pays de Thelle, est réservée aux contreforts et aux ouvertures. Sa restauration par la Communauté de Communes des Sablons, a permis de mettre en valeur le riche décor intérieur de cet édifice.

Diaporama :

1

La clôture du cimetière : Composée de dalles de grès dressées verticalement, elle apporte à cet édifice une certaine originalité.

2

Rare chaire à prêcher du XVIIIème siècle, en tôle de fer.

Le château et son parc : Datant du XVI et XVIIème siècle, ce château était tout d’abord un simple lieu de rendez-vous de chasse. Propriété depuis 1769, de la famille de Lubersac, ce château est surtout connu pour ces jardins. Des visites sont possibles, cliquez ici pour en savoir plus.

 

Publié dans Communes