Office de tourisme des Sablons en Pays de Nacre

Découvrir
et visiter

Préparer
votre séjour

Sortir

Séminaires
et réceptions

Méru

Chef lieu de canton, la commune de Méru comprend la ville elle-même et le hameau de Lardières.

Le ru de Méru prend sa source à Lardières, traverse une partie de la ville en souterrain et coule en direction de la commune d'Esches dont il prend alors le nom.

Ce lieu était déjà occupé à l'époque néolithique avec une occupation gauloise puis gallo-romaine comme le montrent des fouilles récentes menées sur le site de la station d'épuration.

Au XVIIIème et XIXème siècles, la commune devient un centre industriel important de la tabletterie et de la nacre. A la fin du XIXème siècle, Méru porte alors le nom de "capitale de la nacre".

L'aviateur Maurice Bellonte qui a réalisé avec Dieudonné Coste la première traversée aérienne Paris-New-York est né à Méru en 1896.

  A voir

L'hôtel de ville : Dès 1790, la commune envisagea d'acquérir l'emplacement des halles pour y édifier une maison commune. Après de nombreux aléas, la première pierre de l'actuel Hôtel de Ville fut posée en 1843. Comprenant alors les halles, ces dernières furent transformées en salle pour le conseil municipal au XXème siècle. Cet édifice a été restauré en 2008 par la Communauté de Communes des Sablons dans le cadre de son Opération Patrimoine.

La maison Mullot : A la Révolution Française, le curé Mullot fut l’un des premiers prêtres constitutionnels. Il donna, de son vivant, le presbytère à la municipalité qui l’utilisa comme première maison commune. Ce bâtiment a accueilli en 1907 l’exposition des Arts Industriels et Décoratifs qui avait pour but de mettre en valeur les savoir-faire des artisans et des industries des environs.

L'église Saint-Lucien : Agrandie et transformée au cours des siècles, l’église Saint-Lucien est un édifice au plan assez complexe. On peut encore voir des traces du bâtiment roman au niveau du clocher, le chœur date du XIIIème siècle. La première altération de son plan est l’ajout au XIV-XVème siècles d’une chapelle seigneuriale, au nord du chœur. Mais c’est au XVIème siècle, que l’église va être profondément transformée, la nef étant alors flanquée de bas-côtés.

Diaporama :

1

Magnifique "mise au tombeau" sépulcre de Ferry d'Aumont, seigneur de Méru au début du XVIème siècle, composée d'un groupe de statues polychromes grandeur nature.

2

Exceptionnel médaillon du XVIème siècle représentant Saint-Côme et Saint-Damien.

3

Cette Piéta du XVIème sièclenous touche encore aujourd’hui par le réalisme du visage évoquant la douleur d’une mère.


Tour des Conti : Seul vestige de l'enceinte de l'ancien château. Ce château d'origine médiévale fut détruit lors de la révolte de la Jacquerie, reconstruit puis à nouveau démantelé par Richelieu, il a brûlé en 1751. Un rendez-vous de chasse fut reconstruit à sa place, par Louis François de Bourbon Conti. Le 1er thermidor de l'an VII (19 juillet 1799), il fut vendu comme bien national.
On peut voir taillé dans la pierre le blason du comte de Provence, futur Louis XVIII, qui racheta le domaine de Méru au dernier Conti qui était totalement ruiné.

L'Eglise Notre Dame : Eglise située dans le hameau de Lardières. Construite avec les matériaux du pays, la brique et le silex, sa datation reste difficile. La base du clocher, partie la plus ancienne doit dater du XIIème siècle.

Le Musée de la Nacre et de la Tabletterie : Installé dans une usine du XIXème siècle inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, ce musée vous propose de revivre les riches heures de l'industrie nacrière de Méru et ses environ (cliquez ici pour voir le site internet du musée).